coronavirus

S'EN SORTIR SANS SORTIR

S'en sortir sans sortir !

En cette situation de crise sanitaire, une pensée particulère pour tous les éleveurs et artisans fromagers Français.

Le confinement ne change en rien les habitudes quotidiennes de travail; les soins prodigués aux animaux sont quotidiens du lundi au au dimanche, les bêtes n'attendent pas et il faut satisfaire leurs besoins primaires.

Les traites 2x/jour, la production de fromages et les saloirs qui se remplissent au jour le jour.

Les ventes chutent, et par l'absence de rotation il arrivera un moment où il n'y aura plus de place pour stocker les productions de fromage à venir.

Ne parlons pas de l'agneau de Pâques, victime lui aussi et dont le marché s'effondre alors que la filière ovine est une filière assez fragile.

Alors que les marchés se sont fermés et que les Français sont confinés, la grande distribution devient le seul canal encore en mesure de vendre. Il aura fallu une épidémie et la fermeture des frontières pour voir cela : les grandes surfaces passent nécessairement à un approvisionnement intégralement Français pour les fruits et légumes ...

On reconsidère le petit producteur Français en cette période de crise, c'est bien on avance même si on ne peut se réjouir des circonstances pour lesquelles le pays bascule progressivement vers le principe de la souveraineté alimentaire.

En attendant que le contexte évolue pour la filière de la viande et des fromages, on ne peut qu'espèrer la solidarité des Français. Privilégier ses achats en circuits courts chez des producteurs proches de chez  vous donnent la garantie du prix le plus juste, de consommer des produits plus savoureux et renforcent le lien entre le producteur et le consommateur.

 

Lire la suite

×